vendredi, 11 avril 2014

Comment créer son agence de courtage même sans expérience dans le secteur.

Graham WHARMBY est gérant de Boatshed Bourgogne et Boatshed Midi Canals qu’il exploite avec sa partenaire Magali. Graham et Magali partagent la même passion pour la navigation et se sont rencontrés en 1993 lorsqu’ils travaillaient à bord du même bateau à passagers. Ils gèrent les premières agences Boatshed en France et une des premières agences Boatshed dédiées au fluvial. Boatshed est le plus grand groupe de courtage au monde avec des agences en Europe, Aise et aux Etats Unis.

Graham et Magali ont été récemment récompensés par le trophée du meilleur développeur d’affaires du groupe Boatshed J’ai eu la chance d’interviewer Graham et lui ai parlé de son entreprise, son succès et ce style de vie assez agréable.

Comment a commencé votre passion pour les bateaux?
En regardant les flutes de commerce transporter la marchandise sur les canaux britanniques. Jeune garçon de la ville cela m’a semblé une vie de liberté et d’aventure.

Racontez-nous votre premier bateau
A l’âge de dix ans je me suis bricolé une barque dans le garage de mes parents et me suis amusé sur la rivière Ouse près de la maison. Il n’était pas du tout stable et tournait en rond, une vrai catastrophe mais ça a augmenté le plaisir !! Mon premier vrai bateau était une flute des canaux anglais. J’y ai habité à Londres dans le bassin de "Little Venice" à l’époque où j’étais capitaine à la "London Waterbus Company"

Et votre bateau actuel?
Je n’en ai pas actuellement. Je n’aurais pas le temps d’astiquer le pont, ne parlons même pas de partir en navigation.

Depuis quand habitez-vous en France?
Je suis arrivé en 1990 pour travailler pour une société qui exploitait des péniches de charter mais elle a fait faillite. Je suis retourné en Angleterre aussitôt mais suis revenu en 1992 embauché sur une péniche hôtel de 65m. Ensuite j’ai eu une chance énorme de me faire embaucher par M. Jean Bruel aux Bateaux Mouches. Une société tellement célèbre que son nom est devenu synonyme pour tous bateaux à passager. A l’époque il y avait 13 bateaux dont 9 bateaux promenades de 1000 passagers chacun et des systèmes de propulsion Voith, Schottel et traditionnels hélices et gouvernails. Le régal
. C’est comme si un pilote d’avion pilotait un planeur le matin, un hélico l’après midi et un Rafale le soir et tous cela avec la ville de Paris en arrière plan !!

Depuis combien de temps êtes-vous courtier?
La société est toute jeune. Nous avons commencé mi 2011. J’ai créé la société avec ma femme Magali qui j’ai rencontré en 1993 au moment où nous travaillions ensemble à bord d’un 65m. Le courtage était assez méconnu en France. Beaucoup de gens vendent de particulier à particulier ou les confient à des sociétés multicartes qui opèrent dans les ports de plaisance.

Pourquoi avez-vous choisi Boatshed?
J’ai dû passer plus d’un an à faire des recherches pour trouver le bon partenaire. Je ne voulais pas me lancer seul et j’ai interrogé plusieurs sociétés en France, et partout dans le monde. Suite à ça, il m’a semblé que seul Boatshed avait quelque chose de crédible à me proposer. Le site-web est très complet pour les acquéreurs et les outils à ma disposition me permettent d’être pertinent dans mon travail. Boatshed avait quelque chose de différent, efficace et innovateur à apporter à mon projet.
Comme j’explique à nos clients, “Je ne dis pas que Boatshed est bien parce que j’en fais partie. J’en fais partie parce que Boatshed est bien ”!!

Quels sont les aspects les plus ennuyeux de votre travail?
Sans doute le côté administratif. Avec une clientèle internationale et pas forcément francophone le côté administratif peut poser beaucoup de problèmes pour certains de nos clients. Mêmes pour les Français ce n’est pas toujours évident comme l’a expérimenté un de nos clients qui voulait ré-immatriculer en maritime un bateau de mer fabriqué en France et immatriculé en mer mais qui ensuite avait été immatriculé en fluvial. Pour repasser en maritime et Franchiser le bateau nous avons du entamer un parcours du combattant inattendu. J’en connais un qui après avoir acheté son bateau de particulier à particulier a passé près de 24 mois pour avoir l’immatriculation en son nom.

Qu’est que vous aimez le plus dans votre travail?
Le contact humain et de pouvoir visiter autant de bateaux. Nous avons la chance de rencontrer des gens de tous azimuts mais avec une chose en commun. On aime les bateaux et surtout ils aiment le leur !!

Quels sont les points forts de la navigation chez vous?
Même si j’aime naviguer en mer, j’ai toujours travaillé en eaux intérieures. Si vous naviguez de Calais à Carcassonne, vous allez commencer parmi les maisons en brique comme en Angleterre ou la Belgique puis, passant par Paris, traverser les vignobles les sites d’architectures romaines et terminer dans une forteresse médiévale. En plus, il y a une camaraderie spécifique. Les voies d’eaux ne sont qu’un long village linéaire dont tous les voisins se connaissent et (pour la plupart) s’entendent.

Avez‐vous des conseils pour quelqu’un qui souhaite vendre son bateau?
Oui. Mettez votre bateau le plus en valeur possible et avec l’aide d’un courtier qui saura vous conseiller sur le prix de vente et toucher une clientèle internationale et pas que de proximité, vous optimiserez ainsi les chances de trouver un acheteur de façon exponentielle.

Avez vous des conseils pour quelqu’un qui souhaite devenir courtier?
Après l’enquête que j’ai mené il y a trois ans et l’expérience que j’ai avec Boatshed depuis, il sera pour moi impensable d’imaginer la création d’une entreprise de courtage en dehors du groupe Boatshed. J’irais plus loin et dirais que même les indépendants déjà installés devraient réfléchir à s’associer à Boatshed pour conforter leur position dans leur secteur. Qu’importe vos compétences en tant que navigant, si vous débutez en courtage, l’équipe d’assistance Boatshed vous sera indispensable. S’il y a une agence près de chez vous il y aura peut être la possibilité de rejoindre l’équipe. C’est bien le cas de notre agence Midi Canals pour laquelle nous recherchons des courtiers collaborateurs ou collaboratrices pour notre agence ou en stage de préparation à l’ouverture de sa propre agence.

Propos recueillis par Peggy Melmoth